Les chiffres des institutions internationales permettent de mesurer les difficultés même si ils  rendent mal compte des drames individuels vécus par les habitants de la "grande île".

A Madagascar, seulement 40% de la population à un accès à une eau de qualité, seulement 10% à accès à un assainissement de base. L'enjeu sanitaire est énorme.

D'après le ministère de la santé, 50 % des enfants de moins de 5 ans sont atteints de diarrhées aiguës et près de 7 000 enfants de moins de 5 ans, meurent chaque année de diarrhée due à un manque d’eau potable, d’assainissement et d’hygiène de base.
 

L'accès à l'eau, un enjeu majeur.

Les chiffres de la Banque Mondiale, par le biais du FAO montrent des réalités qui font froid dans le dos. Madagascar figure parmi les pays au monde où la malnutrition chronique se ressent le plus. La sous-alimentation touche 35 % des habitants.

Les statistiques montrent qu’un enfant de moins de cinq ans sur deux est affecté par le retard de la croissance provoquée par la malnutrition chronique.

La situation est particulièrement alarmante dans les régions du Sud de Madagascar où le réchauffement climatique a accentué la sécheresse. Près d'un million de personnes sont  considérés comme étant en situation d'urgence alimentaire par le programme alimentaire mondiale (PAM) comme le montre cette carte de la FAO et cette vidéo de France Télévision.

De l'insécurité à l'urgence alimentaire.

France Télévisions