Programme hydraulique intégré de Sainte-Marie

Située dans l’est de la Grande Île, dans la région Analanjirofo, l’île de Sainte-Marie, petit havre de paix bordé de lagunes et de cocoteraies, haut lieu du tourisme malgache, n’en subit pas moins le mal développement.

Une étude effectuée en 2001 par l’A.F.V.P. (Association Française des Volontaire du Progrès) a mis en évidence le taux très faible de dessertes en eau potable de l’île de Sainte-Marie. Ce constat a abouti à la mise en place d’un engagement pluriannuel de financement et de réalisation d’infrastructures hydrauliques sur l’ensemble du territoire de la commune urbaine de Sainte-Marie entre le Syndicat des eaux d’île de France, l’Association Française des volontaires du progrès et le Premier Ministre de l’époque, SEM Jacques Sylla (député de l’île de Sainte-Marie).

Durant l’année 2006, un tuilage opérationnel s’est effectué entre l’Association Française des Volontaires du Progrès et l’ONG Trans-Mad’Développement, notamment du à une réforme de la Coopération Française. L’ONG Trans-Mad qui intervient sur le territoire malgache depuis 1997, notamment à travers des programmes d’hydraulique villageoise, est un des partenaires privilégiés de l’AFVP depuis 1999.

Ainsi depuis Février 2007, Trans-Mad est l’opérateur hydraulique du SEDIF sur l’île de Sainte-Marie.

 

» Partager cette page
del.icio.us digg stumbleupon buzzup BlinkList mixx myspace linkedin facebook reddit.com ma.gnolia.com newsvine.com furl.net google yahoo technorati.com

» Discutez sur le forum
Aller sur le forum