Programme d'hydraulique villageoise Plein Sud

Programme Hydraulique « Plein Sud » pour la mise en œuvre d’une adduction d’eau potable et un appui à la maitrise d’ouvrage de la commune d’Itampolo visant la mise en place d’un service public de l’eau.

Historique et contexte du projet

Une étude sur terrain réalisée au cours de l’année 2010 par les équipes hydrauliques de TMD a permit de mettre en évidence le caractère alarmant de la situation actuelle d’approvisionnement en eau au sein de la Commune Rurale d’Itampolo, située à 350 km au sud de ville de Tuléar (Région Atsimo-Andrefana) par voie routière, sur la bande côtière, le long du canal du Mozambique.

Seuls cinq (05) puits permettent de desservir les 3 500 habitants que comptent le chef lieu de la commune et les fokontany (villages) périphériques. La qualité de l’eau qui y est distribuée chaque jour ne répond pas toujours aux critères sanitaires minimums et les habitants doivent parfois faire face à des problèmes de quantité, certain puits étant taris en période de sécheresse.

Le diagnostic de ces différents points d’eau effectué lors de l’étude a conduit aux constats suivants :

  • Sur les cinq puits recensés, deux d’entre eux se situent à environ 300 mètres du chef lieu mais les quantités disponibles y sont très faibles, voire nulles en saison sèche. Un entretien avec les habitants alentour a également permit d’apprendre qu’en cas de puisage trop important au cours de la journée, le niveau de salinité de l’eau augmentait considérablement, la rendant impropre à la consommation.
  • Un des autres puits d’eau douce est situé au centre du chef lieu de commune. Aucun aménagement de surface n’y a été réalisé pour le protéger, si bien que la qualité microbiologique de l’eau qui y est contenue s’avère très mauvaise (présence de vers détectée), notamment en raison des nombreuses activités quotidiennes pratiquées par les villageois autour du puits. Pour la population, cette eau serait responsable des nombreuses maladies de la peau observée au village.
  • Les deux derniers points d’eau sont respectivement situés à côté du Collège d’Enseignement Général (CEG) et à l’Est de la commune. Le premier est très détérioré et ne fournit quotidiennement que 200 litres d’une eau qui s’est avérée saumâtre. Le deuxième, équipé d’une pompe manuelle JAPY, dessert la partie orientale du village et ressort comme étant le point d’eau le plus fiable de la commune.
  • Quant à l’approvisionnement en eau des infrastructures scolaires, il s’avère lui aussi inquiétant puisque ni l’Ecole Primaire Publique (EPP), ni le Collège d’Enseignement Général (CEG) du chef lieu de commune ne sont approvisionnés en eau.
  • Aucun puits ne dessert les 655 élèves scolarisés à l’EPP, et seules deux latrines sont à leur disposition. Quant au CEG et ses 300 élèves, ils utilisaient auparavant le puits situé à proximité de leur bâtiment jusqu’à s’en faire interdire l’utilisation par la population, faute de quantités suffisantes. Lui aussi ne compte que deux latrines pour l’ensemble de l’effectif et l’éducation à l’hygiène n’y est pas enseignée faute d’eau. Les problèmes d’approvisionnement influent également sur l’éducation puisque les fonctionnaires venant de Tuléar pour enseigner s’adaptent difficilement à ces conditions pénibles et limitent en conséquence la durée de leur séjour sur place.

C’est donc dans ce contexte, et suite à l’achèvement du programme pilote de la commune de Saint-Augustin qui a vu la création de son premier service public de l’eau, que TMD continue ses actions visant à une augmentation de l’accès à l’eau potable sur la commune d’Itampolo, en partenariat avec les autorités communales et régionales, le Ministère de l’eau ainsi que ses services déconcentrés.


 

» Partager cette page
del.icio.us digg stumbleupon buzzup BlinkList mixx myspace linkedin facebook reddit.com ma.gnolia.com newsvine.com furl.net google yahoo technorati.com

» Discutez sur le forum
Aller sur le forum