Filière salicole

Initié au début de l’année 2004 par le Docteur Paul Richard, Coordonnateur du Cresan2, par le Docteur Solofinirina, Directrice du Service de Santé Bucco-Dentaire, le Docteur Manshande, task manager du secteur santé pour la Banque mondiale, le Docteur Valenti, responsable du service « nutrition » de l’UNICEF  et monsieur Macquet, représentant de l’ONG TransMad’Développement, le projet « Comptoir Régional du Sel de Toliara » a été officialisé le 15 juin 2005 par la signature d’un accord tripartite entre le Ministère de la Santé et du Planning Familial Malagasy, le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance et l’ONG Trans-Mad’Développement.

Ce projet, visant à mettre en place un système pérenne d’iodation et de fluoration du sel par l’appui à la filière salicole de Toliara, revêt un double objectif de santé publique en luttant contre les troubles dus aux carences en iode (problèmes thyroïdiens, crétinisme, problèmes relatifs au couple mère-enfant…) par le traitement en additif iode du sel (produit de grande consommation, vecteur de diffusion de micronutriments) ainsi qu’en intégrant un additif supplémentaire au sel : le fluor, permettant de réduire de moitié les problèmes de santé buccodentaire de la population malagasy par l’intermédiaire de la consommation d’un sel fluoré.

Un état des lieux effectué au premier semestre 2005 a mis à jour les carences de la filière : sel de mauvaise qualité, pas de traitement en additif, dumping et omniprésence d’intermédiaires dans la commercialisation du produit, désorganisation et conflits internes, image de marque désastreuse de la filière…

Face à ce constat accablant, la 1ère phase d’appui (15 juin 2005 – 15 juin 2007) s’est articulée autour de 5 volets d’appuis :

  • Technique : par l’amélioration du process de production du sel et par conséquent de la qualité du produit afin qu’il puisse être traité en iode et fluor
  • Traitement : par la mise en place de deux unités de iodation et fluoration au sud et au nord
  • Commercial : par la collecte du sel auprès des producteurs et la revente de ce sel iodé et fluoré selon la norme malagasy
  • Socio-organisationnel : par l’appui à la profession de saunier au niveau individuel et collectif
  • Institutionnel : par une mobilisation institutionnelle en vue du respect de la législation en vigueur et le relèvement de la réputation de la filière

Le Comptoir Régional du Sel dans l'émission Thalassa


Voir plus de video :

 

Suite au lancement officiel du Comptoir Régional du Sel de Toliara le 8 novembre 2006 et après deux ans de mises en place du staff, des infrastructures et des équipements permettant d’assurer une chaîne de collecte, de traitement et de commercialisation produit à Tuléar, le Coresel a pris son envol et est aujourd’hui un acteur pérenne, et de surcroit le seul, à proposer selon les normes en vigueur, un sel alimentaire de qualité iodé et fluoré à raison de 2 000 tonnes pour l’année  en cours.

Après une valse d’hésitations de la part des bailleurs et des pouvoirs publics, Trans-Mad a pu se désengager très progressivement de ce projet au prix de lourds sacrifices, et aujourd’hui le Coresel vit et se développe par et pour lui-même au bénéfice de la population du sud malgache.

 

» Partager cette page
del.icio.us digg stumbleupon buzzup BlinkList mixx myspace linkedin facebook reddit.com ma.gnolia.com newsvine.com furl.net google yahoo technorati.com

» Discutez sur le forum
Aller sur le forum